23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 17:22

 

Tortue-marine.png

 

C'est à peu près le moment où les Tortues marines ont été inscrites sur les listes d'espèces protégées par arrêté ministériel en France. Et il faut croire que les papiers officiels et les coups de tampon ont permis d'aboutir à des résultats positifs en terme de protection de ces animaux.

 

Le raccourci est de taille, puisque pour arriver à connaître, suivre, éduquer, sensibiliser, réglementer... autour des Tortues, de nombreux acteurs ont mouillé leur chemise. Des associations dans un premier temps. Ce n'est pas pour me vanter, mais moi le Toto-Bois, j'ai été à l'origine du réseau Tortues Marines de Guadeloupe qui a commencé à sévir en 1998. Le premier document de stratégie a été rédigé par Olivier Lorvelec et Jacques Fretey. Au bout que quelques années, nous avons passé la main, il fallait professionaliser l'animation et la recherche de financements. C'est donc Kap Natirel qui a pris le relais, et qui a su fédérer le PMAT (petit monde des amoureux des tortues). Ce petit monde inclut les gestionnaires d'espaces naturels, les services de l'Etat, et j'en oublie certainement, les pluies torrentilles de ce week-end ayant altéré mes facultés mnémotiques de Pic noyen, déjà naturellement limitées.

 

Eh bien 20 ans c'est un nombre rond pour faire un bilan, ce que nous vous proposons à l'occasion de notre réunion de fin de mois. Qui exceptionnellement se tiendra en début de mois, il faut sortir des sentiers battus.

 

Vendredi 4 mai à 18h, à l'Université Antilles-Guyane, rendez-vous avec Eric Delcroix (ONCFS) et Laurent Malglaive (AEVA) pour une présentation des points forts de ces 20 dernières années.

commentaires

Présentation

  • : L'écho du Toto-Bois
  • L'écho du Toto-Bois
  • : Le blog d'AEVA, Association pour l'Etude et la protectiondes Vertébrés et végétauxdes peties Antilles
  • Contact

Rechercher Dans Le Blog