19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 17:40

INBOX)70105

Malgré son allure modeste, ce poisson, comme bien d'autres dans le récif corallien, joue un rôle de premier plan.

En dehors de leur valeur estéthique certaine, les poissons herbivores contribuent à réguler la biomasse des algues qui envahissent les récifs antillais. Parmi les notables, citons les familles des Scaridae (poissons-peroquets), les Acanthuridae (poissons-chirurgiens) et les Pomacentridae du genre Stegastes (Demoiselles).

Ces espèces sont le plus souvent regroupées sous le vocable de "poissons herbivores", mais elles n'utilisent pas les ressources présentes de la même manière.

Que sont les niches trophiques ? Comment les étudier ?
Autant de questions auxquelles tentera de répondre Charlotte Dromard, lors de l'exposé de la réunion mensuelle du 30 mars (UAG, bâtiment de biologie marine, salle du 1er étage).
"Niches trophiques des poissons herbivores : exemple des Demoiselles".
Les bonnes habitudes sont donc reprises : la réunion AEVA se tient systématiquement le dernier vendredi de chaque mois à 18 heures. Tantôt à l'UAG, tantôt à l'INRA pour ne pas faire de jaloux.
Et il n'est pas interdit de régler sa cotisation (20 €) à cette occasion, ou de l'envoyer à l'ordre d'AEVA par bon vieux courrier postal à notre dévoué trésorier :
Mathieu Brossaud, 66 lot. Pointe d'Or, 97139 Les Abymes.
Sétékri par AEVA le Toto-Bois - dans Sorties & réunions mensuelles
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'écho du Toto-Bois
  • L'écho du Toto-Bois
  • : Le blog d'AEVA, Association pour l'Etude et la protectiondes Vertébrés et végétauxdes peties Antilles
  • Contact

Rechercher Dans Le Blog