9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 23:18

Crise sociale en Guadeloupe, vue de loin


Vous l'aurez peut-être remarqué, certains évènements ont marqué la Guadeloupe ces dernières semaines. Difficile dans ces conditions d'organiser sorties ou réunions, pour cause de pénurie d'essence, et de fermeture des locaux de l'université. Et puis, il faut bien reconnaître que si ces 44 jours de blocage n'ont pas forcément été synonymes de très grosses difficultés pour notre vie quotidienne (sauf le manque de gaz !!), ils nous ont quand même sapé le moral, et empêché un travail réellement constructif.

Difficile donc d'avancer sur nos dossiers favoris, et de nous retrouver pour nous disputer gentiment sur nos différentes appréciations de la meilleure façon de protéger l'environnement.

Ceci étant dit, maintenant qu'un certains nombre d'avancées se sont dessinées, c'est la reprise. J'ai personnellement recommencé les tambourinages actifs (privé de Carnaval, je me rattrappe sur les troncs d'arbres), ainsi qu'une cour discrète auprès de la dame de Pic.

Quelques nouvelles en vrac mais néanmoins chronologiques.

Le 8 mars, nous avons participé à la réunion de lancement du Lyannaj pour Laliwondaj. Il s'agit de profiter  (pwofitassyon ??) de l'élan de débats multiples qui nous a animés pour poursuivre sur des sujets environnementaux. Associations ou autres organisations allons nous grouper en collectif, pour documenter et porter des dossiers sensibles au débat public. L'union fera la force, nous l'espérons. Un blog espécial sera créé pour la circonstance, afin de porter à la connaissance de nos concitoyens les questions qui nous paraissent les plus cruciales, et de proposer et retracer les actions du Lyannaj.

Le vendredi 20 mars, exposé de Marion Patin sur les impacts de la fourmi-manioc sur les fougères arborescentes. Rendez-vous à 18 heures salle de TP de biologie végétale à l'UAG. Piquez si vous ne savez pas où c'est.

Le dimanche 29 mars, nous sortons ! Les falaises du nord Grande-terre, à la recherche d'espèces patrimoniales et/ou protégées (orchidées, cactus...), mais aussi d'espèces végétales envahissantes. Emportez vos calepins et appareils photos, nous vous solliciterons pour essayer de capter les tas de trucs époustouflants qui ne manqueront pas d'être dits. Le rendez-vous sera fixé un peu plus tard...

commentaires

Présentation

  • : L'écho du Toto-Bois
  • L'écho du Toto-Bois
  • : Le blog d'AEVA, Association pour l'Etude et la protectiondes Vertébrés et végétauxdes peties Antilles
  • Contact

Rechercher Dans Le Blog