8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 10:05


Dessin C. Pavis

Dernièrement, je me suis bricolé une boîte aux lettres à l'entrée de mon tronc de cocotier, et figurez-vous que j'ai reçu le dernier numéro du Courrier de l'environnement de l'INRA (j'ai l'impression qu'ils ont une politique de diffusion de l'information assez large). Grâce aux actions d'alpha-bébètisation dont j'ai pu bénéficier récemment, j'ai réussi à lire jusqu'au bout un article sur la biodiversité. Et le plus incroyable, c'est que j'ai à peu près tout compris. Ca m'a donné à réfléchir sur des phénomènes qui nous concernent largement nous autres tropicaux insulaires, j'ai donc décidé de vous en faire profiter.

Je vous invite à cliquer ici (600 ko) pour télécharger cet article d'Hervé Le Guyader : La biodiversité, un concept flou ou une réalité scientifique ? Le Courrier de l'environnement de l'INRA numéro 55, février 2008, pages 7-26.  Certains points qui y sont évoqués ont été l'objet de discussions au sein de l'association. Nous pourrons développer ces points de vue un peu plus tard, lorsque vous aurez pris connaissance de l'article

Merci à cette revue pour son aimable autorisation, et surtout pour la qualité de ses articles. Si vous ne me croyez pas, vous n'avez qu'à aller voir vous-mêmes .

Sétékri par le Toto-Bois - dans Sujets qui fâchent
commenter cet article

commentaires

Alain Rousteau 09/06/2008 23:11

Il y a beaucoup d'informations dans ce papier d'Hervé Le Guyader... même des vérités en nombre. Je comprends qu'il pose question car il ne prend en compte qu'une partie des connaissances actuelles sur les milieux hyper-complexes. Il se fonde (explicitement) sur l'interprétation de travaux relatifs aux systèmes artificiels puis suppose que les milieux naturels sont passibles de la même interprétation. Ce n'est pas tout à fait exact. La complexité change les choses elles-mêmes. Il mentionne les îles comme des systèmes continentaux où tout se passerait plus vite. Cependant il explique avant que l'isolement géographique (lié à l'insularité) explique l'endémisme et la spéciation : processus essentiels (quand on parle de biodiversité) qui précisément, ne se déroulent pas sur les continents... en tout cas, pas de la même façon. Si ces questions vous intéressent, il faut compléter votre documentation par la lecture d'une synthèse d'une exceptionnelle élégance : HUBBELL S.P. 2001. The unified neutral theory of biodiversity and biogeography. Princeton University Press and Oxford.
Et puis, bien sur, il faut abandonner beaucoup de préjugés et de notions étanches... la niche écologique, la fonction écologique, la compétition et le struggle for life, la nécessité...

Présentation

  • : L'écho du Toto-Bois
  • L'écho du Toto-Bois
  • : Le blog d'AEVA, Association pour l'Etude et la protectiondes Vertébrés et végétauxdes peties Antilles
  • Contact

Rechercher Dans Le Blog