3 juin 2022 5 03 /06 /juin /2022 07:58
Action

Un drame se joue à l'instant sous mes yeux (et mes oreilles).

Chant de cigale1 strident, un Pipirit2 a capturé la chanteuse au vol. Puis des tap-tap-tap, l'oiseau (de la famille des Tyrans, je n'invente rien), maintient le coriace hémiptère entre ses mandibules pour ne surtout pas le laisser s'échapper. Il le martelle sur la branche d'un Bois-canon3 mort. Ainsi la grosse cigale est tuée et dépecée avant ingestion ! Tel le tourteau mais sans la mayonnaise. Le tout dure quand même quelques minutes. La scène se termine par un nettoyage de bec (c'est gras les insectes) sur la branche. Rideau !

Une seule heure, un seul lieu, un seul fait accompli, ont tenu jusqu'au bout le théâtre rempli. 

Pour les amoureux des noms latins :  1 Fidicina mannifera2 Tyrannus dominicensis3 Cecropia schreberiana

commentaires

Présentation

  • : L'écho du Toto-Bois
  • : Le blog d'AEVA, Association pour l'Etude et la protection des Vertébrés et végétaux des petites Antilles - Contact : claudie.pavis@gmail.com
  • Contact

Rechercher Dans Le Blog

En Magasin