16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 21:25
Fruits de la connaissance ?

Fruits de la connaissance ?

Pour cette dernière sortie 2015, un seul mot d'ordre.

 

Détente, marécage (n'oublions pas le thème de l'année), convivialité.

Vous aurez remarqué que ça fait au moins 10 mots.

 

 

Le patriarche.

Le patriarche.

Connaissez-vous la rivière d'Audoin ? Elle se jette (mollement) dans la mer au Moule, à  l'Autre Bord.

 

Nous avons fait un pas de côté ce dimanche.

 

Vous prenez 16 Aévistes de tous âges, et tous de bonne humeur. Vous les disposez presque au hasard sur des kayaks. Vous rigolez parce que la retardataire trouve le moyen de tomber à l'eau à peine l'esquif parti. Et puis vous pagayez tranquillement. Un petit vent contraire sur la rivière d'Audoin malgré tout.

Les contorsions sont de mise.

Les contorsions sont de mise.

Si t'as pas de vert dans ta palette t'es mort.

Si t'as pas de vert dans ta palette t'es mort.

En rando-gnons.

En rando-gnons.

Etonnant paysage où le palétuvier rouge domine. Etonnant que la plate Grande-Terre ruisselle de la sorte. On pourrait se croire en Guyane, les toucans et les morphos en moins. Etonnante la couleur de l'eau, blanchâtre, et aussi sa saveur, salée (pas de diarrhée jusqu'à maintenant). Et toute aussi étonnante la proprété des lieux. Ni carcasse de machine à laver, ni batterie usagée, ni bouteille plastique.

Dans la famille Biohoreau gris, je demande le père (où la mère ?).

Dans la famille Biohoreau gris, je demande le père (où la mère ?).

... le fils...

... le fils...

Quelques rencontres au détour des méandres dorés. Un adulte et un jeune héron bihoreau gris. Peu farouches. Un petit héron bleu juvénile, donc blanc. Un poisson diodon mort, quel fut son destin ?

2015, dernière (enfin peut-être)

Après ces moments calmes, nous nous sommes posés à l'autre bord de la mer. Décembre, les vagues et la houle de nord entrent. Les déferlentes envoient de l'écume.

 

C'est là que les choses ont commencé à se gâter.

L'écume d'un jour.

L'écume d'un jour.

Vivifiés par un agréable bain de mer en bonne compagnie, et par une dégustation comparative de deux planteurs, nous avons échangé des points de vue. Il était question de définir les rôles au sein du bureau pour 2016, et de choisir le thème de l'année.

 

"Mais si, tu peux être président, d'abord tu y'a jamais été" - "Mais non je veux plus être trésorière" - "Mais moi au fait qu'est-ce que je faisais dans le bureau ?" - "C'est obligatoire une secrétaire ?"  - "Il reste du gâteau au chocolat ?" etc...

 

Le consensus fut vite trouvé : on ne change rien. De là à dire que nous sommes une équipe qui gagne, il n'y a qu'un pas. Franchi !

 

 

 

Qu'est-ce qu'on a décidé déjà ?

Qu'est-ce qu'on a décidé déjà ?

L'autre sujet fut plus épineux. Le thème de l'année. Quelle entrée choisir ?

 

Géographique (Marie-Galante) ?

Taxonomique ? (les Champignons)

Thématique ? (les îlets)

Un mélange de tout ça ?

 

Il a fallu en venir au vote pour éviter d'en venir aux mains, et nous départager.

 

Résultat, 2016 sera l'année des espèces mythiques, emblématiques, ou tout simplement zarbies (comme a dit un des protagonistes dont je ne citerai pas le nom).

 

Je sens que vous avez déjà des tas d'idées pour alimenter ce thème. A vos plumes !

 

Crédits photo (ça fait chic) : Nicolas et Marc.

commentaires

Présentation

  • : L'écho du Toto-Bois
  • L'écho du Toto-Bois
  • : Le blog d'AEVA, Association pour l'Etude et la protectiondes Vertébrés et végétauxdes peties Antilles
  • Contact

Rechercher Dans Le Blog